28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 09:48

 

Le crépuscule

   rappelle les ombres

      comme les baleines

 

le bleu magnolia

   sinistre dans le ton grave

      du déclin du jour

 

Tu me ramènes à toi

   écrases ma bouche comme des feuilles

      par toi la terre entière se plie, s'incline et saute

 

Le ciel en tournoyant ouvre

   sa trappe

      laisse entrer le violet

 

Je me colle à toi

   comme en avril

      la lumière qui fuit

 

T'aime

   te perds

      en une nuit

 

 

 

 

Cathy Zerbst

Traduction de l'anglais par  Katia Wallisky

Poèmes d'Afrique du Sud

Anthologie par Denis Hirson

Actes Sud, 2001

SG