15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 15:40

 

Hêtre, sapin geignaient dans le vent, aiguilles et feuilles

dans un même murmure plus grand qu'elles. Et comment discerner

le gémissement de l'un, de l'autre dans la montagne ?

Chacun geignait dans sa structure, vibrante et aérienne,

enfouies, les racines puisaient dans la même terre, le même humus.

Les mots sont notre sol, notre ciel,

sur eux nous fondons, avec eux nous rêvons,

chacun, ô chacun dans son unicité, enraciné.

Et le glissement feutré du serpent quand il a fulguré dans l'herbe

a dit voilà, voilà ce que dure une vie dans l'éternité terrestre.

 

 

 

Jacques Lèbre

Lumineux comme des pans d'iceberg

avec des parts de nous mêmes

Deyrolle Éditeur, 1994

 

SG