14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 19:25

 

Au ciel, en d'immenses vergers,

Il est des arbres si légers

Que les feuilles que l'on y cueille

Demeurent de longues années

À traverser les airs fanés.

Parfois, quelques-unes se mêlent

Aux feuilles d'or de nos vergers.

 

 

 

Maurice Carême

 

SG