21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 07:30

 

Cri des rochers, dans le lointain résonne,

Répand le merci de mon arbre

Qui puissamment demeure enraciné

Dans les entrailles de ce temps,

Si vieux qu'il soit, il tient la tête haute.

 

Cri des rochers, résonne dans mon cœur :

Ô comme tu es beau mon arbre, et lumineux

Dans ton superbe face-à-face avec le vent !

Et pareille est ta souche, si puissante,

Et puissante est en toi la sève qui circule.

 

 

                  *

 

Cri des rochers, les feuilles chantent

Tout ce vert qui est récompense,

Toi si joyeux comme tu es infime,

Tout ce qui vient après n'est que néant

Lorsque demain s'illumine en s'éveillant.

 

 

 

 

 

Jacob-Zvi Sharguel

Anthologie de la poésie yiddish

Le Miroir d'un peuple

Traduction par Charles Dobzynski

Gallimard, 2000

SG