14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 07:16

  

         Un jour on lui donna un arbre pour y cacher une aile blanche qu'il avait trouvée un jour de grand vent. Elle appartenait à un ange qui l'avait oubliée naguère dans un beau parc et sur un banc.

        Cet arbre grandissait comme un dieu et il habitait sous son feuillage. Hier on est venu le chercher pour le mettre dans un musée. Et l'ange est revenu prendre son aile sans lui donner son adieu.

 

 

 

André Geissmann

Poémonde n°1

Automne 1978

SG