4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 14:43

 

Je connais un arbre

À Vielle Louron

Sorti du ventre de Jessé,

Dans la vieille église,

Sur la fresque espagnole ;

Il s'appelait Marie.

Comme à leur mère les paysans confiaient

Leur angoisse glacée de nuit

À celle qui portait

Les promesses de la terre

Dans son frémissement de frêne.

Mais parfois les mots

Fuyaient les bergers ils regardaient

Le monstre aux dents pointues

Le loup va-t-en croqueur de morts

Caché dans l'ombre de l'éden.

 

 

 

Emmanuel Hiriart

 

 

 

 

 

sans titre

Vielle Louron : L’arbre de Jessé

© Pays d’art et d’histoire des vallées d’Aure et du Louron

SG