27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 18:39

 

Tous les quatre ans

on lui coupe ras toute l’ombre

 

Et sous sa tête chauve

lui viennent des pensées

très claires et très ordinaires

 

comme aux fenêtres

quand on leur lave les rideaux

 

 

 

 

Joëlle Abed

Lieux du tremble

L’Âge d’Homme, 1990

SG