9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 19:42

 

Un arbre tremble sous le vent.
            Les volets claquent.
Comme il a plu, l’eau fait des flaques.


Des feuilles volent sous le vent
            Qui les disperse.
Et, brusquement, il pleut à verse.

 

 

                    ***


            Le jour décroît.
Sur l’horizon qui diminue,
je vois la silhouette nue
D’un clocher mince avec sa croix.


            Dans le silence,
J’entends la cloche d’un couvent.
Elle s’élève, elle s’élance
Et puis retombe avec le vent.

 

 

                    ***


Un arbre que le vent traverse
            Geint doucement,
Comme une floue et molle averse
Qui s’enfle et tombe à tout moment.

 

Du vieil amour mélancolique

            Que j'ai pour toi,

Restera-t-il que la musique

Monotone de cette voix ? ...

 

 

 

 

Francis Carco

La bohème de mon cœur

Albin Michel, 1986

 

SG