23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 14:14

 

La vie verte

au gré des vagues en sous-bois.

Ce souffle incompressible

à la poitrine de la joie

vitrail majour

qu'exulte la lumière

fétiche

du jour possible.

L'air est audacieux

il soulève la feuille

vers les frontons de grâce

et s'éprend

multiple

d'insensées douceurs de courbes.

 

 

 

Paul Badin

Ricercar

L'Amourier, 2000

SG