3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 17:22

 

Fée, je m'adresse à toi.

Mais la blancheur du feuillage

cache la forêt.

Ce que je donne au bûcheron,

la sève l'englue.

Un luxuriant oubli

rafraîchit le corps.

 

 

 

Jacques Izoard

Le bleu et la poussière

Éditions de la Différence, 1998

SG