15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 07:45

 

Autour de l'arbre immobile

l'ombre qui tourne

dessine sur le sol

le mouvement du jour.

 

C'est l'amorce

d'un cercle parfait

et tous les cercles se ressemblent

 

mais toutes les feuilles

sont différentes.

 

 

 

Jean Tardieu

L'accent grave et l'accent aigu

Gallimard, 1986

 

 

 

 

 

 

Photographie : Karolus

Derniers feuillages