10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 08:37

 

 

 

Il a bien fallu que la graine s’enracine.

Peut-être sous le pas d’un enfant ?

Beaucoup de nuits ont passé.

 

 

***********

 

 

Si haut aucun oiseau ne semble être blanc

sinon sous le silence des paupières.

Le pin lui y croit.

 

 

***********

 

 

La lumière n’est plus la même sous la pinède :

un peu plus fraîche,

seulement un peu.

 

 

***********

 

 

La sève dans le tendre du bois

poursuit son propre écho

qui ne connaît rien du vent.

 

 

***********

 

 

Le pin ne fait pas que danser,

sous le vent

il chante aussi.

 

 

***********

 

 

Le ciel et ses plages

d’aiguilles vertes

…comme la mer.

 

 

 

 

 

Gérard Cousin

Les Tercets du Pin

édité avec les aquarelles de Nicole Louchaert

 

SG