3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 10:06

 

Au fil des mornes métrages de l'hiver

chaque arbre élabore sa propre liturgie

la nuit de printemps avec ses ramures

sur lesquelles mûrirait une musique

de rossignol

 

 

 

Frank Holden

Poésie 1 n°54

1978

SG