13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 19:17

 

Il aura suffi d'une larme de terre

pour savourer le miel des rencontres sans pain

Les femmes avaient tissé et la natte et les peines

dans la lenteur poreuse des paupières nubiles

Manque de tout de rien

Éclipse du fugace et fugue du frivole

À l'ombre des regards mi-clos écrasés de soleil

les enfants en cascades

en farandoles

enfants haillons

enfants ferveur

enfants aux yeux énigmes comme des épilogues

en demain

en peut-être en colliers si Dieu veut

Les hommes burinés de froidures

de brûlures amères

poussant le soc

creusant la vie

ont tendu leurs mains labourées par le chant et la bêche

Voix racines

gestes de lianes

lenteur du jour offert au jour

rencontre entre le ciel et l'arbre dans l'immobile de l'évidence

Ton corps bouleversé lové dans son silence

ton cœur bataillant les comment les pourquoi

Et moi

à ton écoute

perdant la couleur de ma peau

la jetant telle un voile dans une odeur de vent.

 

 

 

Monique Mesplé-Lassalle

Sur la gamme d'une sourate

Sarrazines & Co, 2014

SG