16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 18:17

 

Ce n'est pas l'eau ni le souffle de la saison

C'est la voix de la feuille, de la branche que tu entends

C'est le scintillement des étoiles dans l'eau

Qui par instants dans l'obscurité étincelle.

 

 

 

Su değil, mevsimin havâsı akan,

Duyduğun yaprağın, dalın sesidir ;

Suda yıldızların parıltısıdır,

Bu karanlikta ba’zı ba’zı çakan…

 

 

 

Hachim

Les oiseaux du lac

Traduit du turc par M.E. Tatarağası

et Gérard Pfister

Arfuyen, 1989

SG