20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 08:01

 

Au printemps l’oiseau naît et chante :

N’avez-vous pas ouï sa voix ?...

Elle est pure, simple et touchante

La voix de l’oiseau — dans les bois !

 

L’été, l’oiseau cherche l’oiselle ;

Il aime — et n’aime qu’une fois !

Qu’il est doux, paisible et fidèle,

Le nid de l’oiseau — dans les bois !

 

Puis, quand vient l’automne brumeuse,

Il se tait... avant les temps froids.

Hélas ! qu’elle doit être heureuse

La mort de l’oiseau — dans les bois !

 

 

 

Gérard de Nerval

Les Chimères

Édition de Bertrand Marchal

Gallimard, 2005

SG