11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 17:38

 

Arbres décolorés, prés

en friche  mon épouvante,

azur combattu, mes plaintes,

marges écorchées.

 

D'un coup, l'impassible

enfermement  j'évoque

une pluie d'été, je

demande légèreté,

caresse, je veux germer.

 

Arbres, azur, je

me traverse, je m'oublie,

je ne suis plus que vous,

 

mais le mot vous enferme

d'un coup, je fuis le mot.

 

 

 

Richard Rognet

Dérive du voyageur

Gallimard, 2003

 

 

 

 

 

sans titre

Lan Yin (1585-1664)

lavis

Tapei, National Palace Museum

SG