28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 16:00

 

La porte est un peu de forêt

                  qui nous tient — retraits — hors la foule ;

Nus nous voici, sous le coton, la fibre

                     et sans laine, aiguisés d'aspect.

Retiens-moi de tourner la clé

                     dans la serrure enténébrée du monde

D'ouvrir au vent venu des mers

                      la géométrie du grand chêne

                              qui ne pivote que sur nous.

 

 

 

Luc Bérimont

Poésies complètes - tome 2

Presses universitaires d'Angers

 

 

 

sans titre

Valé-Ri  Liard

Refuge (printemps)

vale-ri.com

SG